Limits...
[Immediate neonatal outcome of extreme prematurity: retrospective data of a neonatal unit in Yaounde, Cameroon from 2009 to 2013].

Nlend AE, Zeudja C, Motaze AN, Suzie M, Lydie N - Pan Afr Med J (2015)

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Service de Pédiatrie et Prévention Infantile, Centre Hospitalier d'Essos, Caisse Nationale de Prévoyance Sociale, Yaoundé, Cameroun ; Association Camerounaise d'Aide aux Personnes et Familles Affectées par le VIH/SIDA, Cameroun.

ABSTRACT

L'objectif est de notre étude de décrire la typologie de la prématurité et mesurer la survie hospitalière à court terme des grands et extrêmes prématurés dans un pays à ressources limitées (PRL). C'est une étude descriptive rétrospective. Données extraites du registre des admissions du service. Inclusions de tous les nouveau-nés admis dans le service durant la période, ayant un âge gestationnel annoncé ≤ 36 semaines et 6 jours et plus de 26SA, avec au moins deux paramètres présents: âge gestationnel et poids de naissance. Principaux paramètres mesurés: pourcentage de nouveau-nés sortants vivants selon le type de prématurité: tardive, grande ou extrême. Nous avons recensé 1015 prématurés dont 314 grands prématurés (GP) et 61 extrêmes prématurés (EP). Le taux de nouveau-nés sortant vivants était de 95% chez les prématurés tardifs, de 71% chez les grands prématurés et de moins de 23% chez les extrêmes prématurés. Avant 28 semaines, le taux de mortalité était de prés de 100% chez les grands ou extrêmes prématurés de moins de 1000g contre 64% chez les plus de 1000g. Chez les GP le taux de décès était de 13% chez les nés par césarienne vs 21% chez ceux nés par voie basse (p ≤ 0,01). Le taux de prématurité médicalement induite était faible dans l'ensemble et de 3% chez les prématurés extrêmes. En conclusion le taux de mortalité hospitalière des EP est préoccupant, le faible taux de prématurité médicalement induite urge au renforcement de la prévention et à la mise en place de collaboration obstétrico-pédiatrique.

No MeSH data available.


Taux d'extraction provoqué selon la catégorie de la prématurité au centre hospitalier d'Essos entre 2009 et 2013 (EP: extreme prématués; GP: grands prématurés; PT: premature Tardifs)
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
getmorefigures.php?uid=PMC4491448&req=5

Figure 0003: Taux d'extraction provoqué selon la catégorie de la prématurité au centre hospitalier d'Essos entre 2009 et 2013 (EP: extreme prématués; GP: grands prématurés; PT: premature Tardifs)

Mentions: Survie des extrêmes prématurés selon le mode d'accouchement: le taux de mortalité intra-hospitalière était significativement bas en cas de césarienne (13%) vs 23% en cas d'accouchement par voie basse (p≤.0,01) et surtout le taux de prématurité induite par césarienne était très faible, voir Figure 3.


[Immediate neonatal outcome of extreme prematurity: retrospective data of a neonatal unit in Yaounde, Cameroon from 2009 to 2013].

Nlend AE, Zeudja C, Motaze AN, Suzie M, Lydie N - Pan Afr Med J (2015)

Taux d'extraction provoqué selon la catégorie de la prématurité au centre hospitalier d'Essos entre 2009 et 2013 (EP: extreme prématués; GP: grands prématurés; PT: premature Tardifs)
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
Show All Figures
getmorefigures.php?uid=PMC4491448&req=5

Figure 0003: Taux d'extraction provoqué selon la catégorie de la prématurité au centre hospitalier d'Essos entre 2009 et 2013 (EP: extreme prématués; GP: grands prématurés; PT: premature Tardifs)
Mentions: Survie des extrêmes prématurés selon le mode d'accouchement: le taux de mortalité intra-hospitalière était significativement bas en cas de césarienne (13%) vs 23% en cas d'accouchement par voie basse (p≤.0,01) et surtout le taux de prématurité induite par césarienne était très faible, voir Figure 3.

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Service de Pédiatrie et Prévention Infantile, Centre Hospitalier d'Essos, Caisse Nationale de Prévoyance Sociale, Yaoundé, Cameroun ; Association Camerounaise d'Aide aux Personnes et Familles Affectées par le VIH/SIDA, Cameroun.

ABSTRACT

L'objectif est de notre étude de décrire la typologie de la prématurité et mesurer la survie hospitalière à court terme des grands et extrêmes prématurés dans un pays à ressources limitées (PRL). C'est une étude descriptive rétrospective. Données extraites du registre des admissions du service. Inclusions de tous les nouveau-nés admis dans le service durant la période, ayant un âge gestationnel annoncé ≤ 36 semaines et 6 jours et plus de 26SA, avec au moins deux paramètres présents: âge gestationnel et poids de naissance. Principaux paramètres mesurés: pourcentage de nouveau-nés sortants vivants selon le type de prématurité: tardive, grande ou extrême. Nous avons recensé 1015 prématurés dont 314 grands prématurés (GP) et 61 extrêmes prématurés (EP). Le taux de nouveau-nés sortant vivants était de 95% chez les prématurés tardifs, de 71% chez les grands prématurés et de moins de 23% chez les extrêmes prématurés. Avant 28 semaines, le taux de mortalité était de prés de 100% chez les grands ou extrêmes prématurés de moins de 1000g contre 64% chez les plus de 1000g. Chez les GP le taux de décès était de 13% chez les nés par césarienne vs 21% chez ceux nés par voie basse (p ≤ 0,01). Le taux de prématurité médicalement induite était faible dans l'ensemble et de 3% chez les prématurés extrêmes. En conclusion le taux de mortalité hospitalière des EP est préoccupant, le faible taux de prématurité médicalement induite urge au renforcement de la prévention et à la mise en place de collaboration obstétrico-pédiatrique.

No MeSH data available.