Limits...
[Analysis of the management of the newborn under the national subsidy strategy of births and obstetric and neonatal emergency care at Pediatric University Hospital Charles de Gaulle, Ouagadougou (Burkina Faso)].

Ouédraogo SO, Yougbaré N, Kouéta F - Pan Afr Med J (2015)

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé (UFR/SDS), Université de Ouagadougou, Ouagadougou, Burkina Faso ; Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles de Gaulle, Burkina Faso.

ABSTRACT

Introduction: Il s'agit d'analyser la prise en charge du nouveau-né dans le cadre de la stratégie na-tionale de subvention des accouchements et des soins obstétricaux et néonatals d'urgence mis en place par le gouvernement du Burkina Faso en 2006.

Méthodes: Nous avons menée une étude à visée descriptive et analytique comportant un volet ré-trospectif du 01 janvier 2006 au 31 décembre 2010 portant sur les paramètres épidémiologiques, cliniques des nouveau-nés hospitalisés et un volet prospectif du 3 octobre 2011 au 29 février 2012 par une entrevue des accompagnateurs des nouveau-nés et des prestataires des services de santé.

Résultats: Les hospitalisations ont augmenté de 43,65% entre 2006 à 2010 Le taux de mortalité néo-natale hospitalière qui était de 11,04% a connu une réduction moyenne annuelle de 3,95%. L'entrevue a porté sur 110 accompagnateurs et 76 prestataires. La majorité des prestataires (97,44%) et des ac-compagnateurs (88,18%) étaient informés de la stratégie mais n'avait pas une connaissance exacte de sa définition. Les prestataires (94,74%) ont signalé des ruptures de médicaments, consommables médicaux et des pannes d’ appareils de laboratoire et d'imagerie. Parmi les accompagnateurs (89%) disaient être satisfaits des services offerts et (72,89%) trouvaient les coûts abordables mais évoquaient les difficultés du transport. Conclusion: La subvention a amélioré la prise en charge du nou-veau-né mais son optimisation nécessiterait une meilleur information et implication de tous les acteurs.

Conclusion: La subvention a amélioré la prise en charge du nouveau-né mais son optimisation nécessiterait une meilleur information et implication de tous les acteurs.

No MeSH data available.


Évolution annuelle du taux de prescription des médicaments dans le cadre des SONU
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
getmorefigures.php?uid=PMC4489898&req=5

Figure 0003: Évolution annuelle du taux de prescription des médicaments dans le cadre des SONU

Mentions: Qualité des soins: le délai moyen de prise en charge était de 99,71 minutes avec des extrêmes de 0 à 850 mi-nutes. Le taux de réalisation globale des examens est resté stable au fil des années entre 34,73% et 48,72%. Le taux moyen de prescription des médicaments était de 64,98%. Il y'a une augmentation du taux de prescription des médicaments de 2006 à 2010 (Figure 3). Sur les 132 nouveau-nés qui ont reçu une prescription de transfusion, 127 (96,21%) ont été transfusé. Les visites médicales des malades étaient régulières durant toute la semaine avec une mise à jour des dossiers et un réajustement du traitement selon les prestataires. Cependant sur 1018 observations, 580 soit 56,97% avaient un traitement irrégulier dû à des difficultés de la reprise de la voie veineuse périphérique(41,38%), aux ordonnances non honorées (41,03%) ou à la non prescription des médicaments (12,24%). Les autres causes retrouvées étaient les ruptures des médicaments, consommables médicaux et la surcharge de travail. Les demandes de sortie étaient significati-vement élevées lorsque le traitement était irrégulier (11,9%) avec une différence qui était si-gnificative p =0,0096.


[Analysis of the management of the newborn under the national subsidy strategy of births and obstetric and neonatal emergency care at Pediatric University Hospital Charles de Gaulle, Ouagadougou (Burkina Faso)].

Ouédraogo SO, Yougbaré N, Kouéta F - Pan Afr Med J (2015)

Évolution annuelle du taux de prescription des médicaments dans le cadre des SONU
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
Show All Figures
getmorefigures.php?uid=PMC4489898&req=5

Figure 0003: Évolution annuelle du taux de prescription des médicaments dans le cadre des SONU
Mentions: Qualité des soins: le délai moyen de prise en charge était de 99,71 minutes avec des extrêmes de 0 à 850 mi-nutes. Le taux de réalisation globale des examens est resté stable au fil des années entre 34,73% et 48,72%. Le taux moyen de prescription des médicaments était de 64,98%. Il y'a une augmentation du taux de prescription des médicaments de 2006 à 2010 (Figure 3). Sur les 132 nouveau-nés qui ont reçu une prescription de transfusion, 127 (96,21%) ont été transfusé. Les visites médicales des malades étaient régulières durant toute la semaine avec une mise à jour des dossiers et un réajustement du traitement selon les prestataires. Cependant sur 1018 observations, 580 soit 56,97% avaient un traitement irrégulier dû à des difficultés de la reprise de la voie veineuse périphérique(41,38%), aux ordonnances non honorées (41,03%) ou à la non prescription des médicaments (12,24%). Les autres causes retrouvées étaient les ruptures des médicaments, consommables médicaux et la surcharge de travail. Les demandes de sortie étaient significati-vement élevées lorsque le traitement était irrégulier (11,9%) avec une différence qui était si-gnificative p =0,0096.

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé (UFR/SDS), Université de Ouagadougou, Ouagadougou, Burkina Faso ; Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles de Gaulle, Burkina Faso.

ABSTRACT

Introduction: Il s'agit d'analyser la prise en charge du nouveau-né dans le cadre de la stratégie na-tionale de subvention des accouchements et des soins obstétricaux et néonatals d'urgence mis en place par le gouvernement du Burkina Faso en 2006.

Méthodes: Nous avons menée une étude à visée descriptive et analytique comportant un volet ré-trospectif du 01 janvier 2006 au 31 décembre 2010 portant sur les paramètres épidémiologiques, cliniques des nouveau-nés hospitalisés et un volet prospectif du 3 octobre 2011 au 29 février 2012 par une entrevue des accompagnateurs des nouveau-nés et des prestataires des services de santé.

Résultats: Les hospitalisations ont augmenté de 43,65% entre 2006 à 2010 Le taux de mortalité néo-natale hospitalière qui était de 11,04% a connu une réduction moyenne annuelle de 3,95%. L'entrevue a porté sur 110 accompagnateurs et 76 prestataires. La majorité des prestataires (97,44%) et des ac-compagnateurs (88,18%) étaient informés de la stratégie mais n'avait pas une connaissance exacte de sa définition. Les prestataires (94,74%) ont signalé des ruptures de médicaments, consommables médicaux et des pannes d’ appareils de laboratoire et d'imagerie. Parmi les accompagnateurs (89%) disaient être satisfaits des services offerts et (72,89%) trouvaient les coûts abordables mais évoquaient les difficultés du transport. Conclusion: La subvention a amélioré la prise en charge du nou-veau-né mais son optimisation nécessiterait une meilleur information et implication de tous les acteurs.

Conclusion: La subvention a amélioré la prise en charge du nouveau-né mais son optimisation nécessiterait une meilleur information et implication de tous les acteurs.

No MeSH data available.