Limits...
[Place of beating heart bypass surgery in kidney cancers with supradiaphragmatic invasion: about seven cases].

Lahyani M, Karmouni T, Elkhader K, Koutani A, Andaloussi AI - Pan Afr Med J (2014)

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Service d'Urologie B, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc.

ABSTRACT

Ce travail vise à analyser les résultats de la néphrectomie avec thrombectomie atrio-cave sous circulation extracorporelle (CEC) chez sept patients ayant un cancer du rein avec envahissement cave supra-diaphragmatique et de discuter les indications opératoires. Sept patients, six hommes et une femme dont l’âge varie entre 46ans et 65ans, ont été opérés d'un cancer du rein avec extension atrio-cave. L’écho-doppler a toujours permis la mise en évidence de l'extension veineuse mais la limite supérieure du thrombus était formellement identifiée par l'examen tomodensitométrique quatre fois, et par la résonance magnétique nucléaire dans tous les cas. Tous les patients ont été opérés sous CEC à cœur battant en normothermie. Un seul décès postopératoire est survenu. La durée du séjour en réanimation a été de 4,5 jours. Cinq patients ont eu à distance une dissémination métastatique. Cinq malades ont eu une médiane de survie de 11,5 mois (de 7 à16). Un malade a subi une métastasectomie pulmonaire 6 mois après la néphrectomie. L'exérèse des thrombi atrio-caves a été facilitée par la CEC avec une mortalité et une morbidité postopératoires acceptables mais les résultats à distance ont été décevants. Cette intervention ne peut être proposée qu'aux patients n'ayant aucune extension locorégionale et générale décelable, ce qui souligne l'importance des examens morphologiques préopératoires.

Show MeSH

Related in: MedlinePlus

Mise en évidence d'un thrombus cave à l’échographie
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
getmorefigures.php?uid=PMC4430040&req=5

Figure 0002: Mise en évidence d'un thrombus cave à l’échographie

Mentions: D'octobre 2005 à janvier 2010, sept patients adultes, six hommes et une femme, âgés de 55± 9 ans ont eu une néphrectomie élargie avec thrombectomie cavo-atriale sous circulation extracorporelle pour traiter une tumeur rénale droite: (n = 5), ou gauche: (n = 2) avec thrombus néoplasique. Dans tous les cas, l'extension cave supra-diaphragmatique correspondait à un stade T3c de la classification TNM 97. Pour les sept patients, la symptomatologie évoquait une tumeur rénale: douleur lombaire (n = 5), hématurie (n = 4), altération de l’état général (n = 3), fièvre (n = 2) mais aucun signe spécifique de thrombose cave n’était constaté. L'exploration abdominopelvienne a été faite par l’échographie (n = 7), par la tomodensitométrie (TDM) (n = 5) et par la résonance magnétique nucléaire (IRM) (n = 6). Dans tous les cas, l’échographie abdominale découvrait l'extension cave de la tumeur rénale. La limite supérieure du thrombus néoplasique était formellement identifiée par la TDM dans quatre cas (Figure 1), et par l’écho-doppler et l'IRM dans tous cas (Figure 2, Figure 3). Chez cinq patients, une extension locorégionale était suspectée: adénopathies (n = 3), graisse péri-rénale: (n = 5). L'extension à distance était appréciée dans tous les cas par la radiographie pulmonaire, la scintigraphie osseuse, l'examen tomodensitométrique cérébral et thoracique. Deux patients avaient des nodules pulmonaires à l'examen radiographique (n = 1) et scannographique (n = 1).


[Place of beating heart bypass surgery in kidney cancers with supradiaphragmatic invasion: about seven cases].

Lahyani M, Karmouni T, Elkhader K, Koutani A, Andaloussi AI - Pan Afr Med J (2014)

Mise en évidence d'un thrombus cave à l’échographie
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
Show All Figures
getmorefigures.php?uid=PMC4430040&req=5

Figure 0002: Mise en évidence d'un thrombus cave à l’échographie
Mentions: D'octobre 2005 à janvier 2010, sept patients adultes, six hommes et une femme, âgés de 55± 9 ans ont eu une néphrectomie élargie avec thrombectomie cavo-atriale sous circulation extracorporelle pour traiter une tumeur rénale droite: (n = 5), ou gauche: (n = 2) avec thrombus néoplasique. Dans tous les cas, l'extension cave supra-diaphragmatique correspondait à un stade T3c de la classification TNM 97. Pour les sept patients, la symptomatologie évoquait une tumeur rénale: douleur lombaire (n = 5), hématurie (n = 4), altération de l’état général (n = 3), fièvre (n = 2) mais aucun signe spécifique de thrombose cave n’était constaté. L'exploration abdominopelvienne a été faite par l’échographie (n = 7), par la tomodensitométrie (TDM) (n = 5) et par la résonance magnétique nucléaire (IRM) (n = 6). Dans tous les cas, l’échographie abdominale découvrait l'extension cave de la tumeur rénale. La limite supérieure du thrombus néoplasique était formellement identifiée par la TDM dans quatre cas (Figure 1), et par l’écho-doppler et l'IRM dans tous cas (Figure 2, Figure 3). Chez cinq patients, une extension locorégionale était suspectée: adénopathies (n = 3), graisse péri-rénale: (n = 5). L'extension à distance était appréciée dans tous les cas par la radiographie pulmonaire, la scintigraphie osseuse, l'examen tomodensitométrique cérébral et thoracique. Deux patients avaient des nodules pulmonaires à l'examen radiographique (n = 1) et scannographique (n = 1).

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Service d'Urologie B, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc.

ABSTRACT

Ce travail vise à analyser les résultats de la néphrectomie avec thrombectomie atrio-cave sous circulation extracorporelle (CEC) chez sept patients ayant un cancer du rein avec envahissement cave supra-diaphragmatique et de discuter les indications opératoires. Sept patients, six hommes et une femme dont l’âge varie entre 46ans et 65ans, ont été opérés d'un cancer du rein avec extension atrio-cave. L’écho-doppler a toujours permis la mise en évidence de l'extension veineuse mais la limite supérieure du thrombus était formellement identifiée par l'examen tomodensitométrique quatre fois, et par la résonance magnétique nucléaire dans tous les cas. Tous les patients ont été opérés sous CEC à cœur battant en normothermie. Un seul décès postopératoire est survenu. La durée du séjour en réanimation a été de 4,5 jours. Cinq patients ont eu à distance une dissémination métastatique. Cinq malades ont eu une médiane de survie de 11,5 mois (de 7 à16). Un malade a subi une métastasectomie pulmonaire 6 mois après la néphrectomie. L'exérèse des thrombi atrio-caves a été facilitée par la CEC avec une mortalité et une morbidité postopératoires acceptables mais les résultats à distance ont été décevants. Cette intervention ne peut être proposée qu'aux patients n'ayant aucune extension locorégionale et générale décelable, ce qui souligne l'importance des examens morphologiques préopératoires.

Show MeSH
Related in: MedlinePlus