Limits...
[Performance of a zonal hospital in Benin: an example of evaluation model].

Ahanhanzo YG, Ouédraogo LS, Saizonou J - Pan Afr Med J (2014)

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Institut Régional de Santé Publique, Ouidah, Benin, BP 384 Ouidah, Bénin.

ABSTRACT

Introduction: Premier niveau de référence de la pyramide sanitaire du Bénin, les hôpitaux de zone sanitaire s'acquittent de leurs missions dans un contexte difficile. L'objectif de la présente étude a été d’évaluer la performance de l'hôpital de la zone sanitaire de Comè en 2013.

Méthodes: L’étude était transversale, descriptive et évaluative. Les services retenus ont été sélectionnés par choix raisonné du fait de leur contribution au paquet d'activités de l'hôpital. Les clients externes et internes ont été sélectionnés par commodité. Les membres du conseil de gestion de l'hôpital de zone, les responsables d'organisation à base communautaire, les partenaires techniques et financiers ainsi que des chefs d'arrondissement ont été sélectionné par choix raisonné. La performance de l'hôpital a été mesurée à travers trois critères que sont la qualité des prestations, leur équité d'accès et leur pérennité. L'analyse des données a été faite sur la base de critères en utilisant une cotation analytique puis temporelle.

Résultats: La performance de l'hôpital de la zone sanitaire de Comè était très faible au premier semestre 2013 avec une qualité des prestations cotée à 35%, une équité d'accès cotée à 50% et une pérennité des actions cotée à 11%. Seul le niveau d'application de la fonction gouvernance était moyen. La méconnaissance des attributions des représentants de la communauté dans les instances de l'hôpital a constitué une limite à leur implication dans l'exercice des fonctions de l'hôpital. Les partenaires techniques et financiers ont participé au renforcement institutionnel de l'hôpital en termes d'amélioration du plateau technique.

Conclusion: L'application des fonctions de l'hôpital et une meilleure implication de la communauté ainsi que des partenaires contribueront à l'amélioration de la performance de l'hôpital de la zone sanitaire de Comè.

Show MeSH
Degré de satisfaction des critères de la performance de l'HZC au 1er semestre 2013
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
getmorefigures.php?uid=PMC4230223&req=5

Figure 0002: Degré de satisfaction des critères de la performance de l'HZC au 1er semestre 2013

Mentions: Toutes les instances de l'HZC n’étaient pas mises en place, les actes administratifs n’étaient pas conformes aux textes en vigueur et seuls le conseil de gestion de l'hôpital et le comité de direction fonctionnaient. Le taux d'autofinancement était 23.26% et la mise en œuvre des directives d'exemption et de gratuité des prestations n’étaient pas permanente. Les différentes catégories professionnelles n’étaient pas aux normes et leur gestion souffrait de l'absence d'outils. De nombreuses ruptures des produits pharmaceutiques, des consommables médicaux, les produits sanguins et dérivés ont été enregistrées durant le 1er semestre 2013. L'absence de contre références et d'activités de prévention vaccinale, ainsi que la non réalisation d'activités de recherche étaient les principales insuffisances du paquet complémentaire d'activités. Le développement du système d'information sanitaire était faible en particulier lié aux insuffisances de la production, diffusion et utilisation de l'information sanitaire. Les principaux indicateurs hospitaliers étaient: la proportion de femmes enceintes infectées par le VIH recevant une prophylaxie antirétrovirale complète pour réduire la transmission mère-enfant à 100%; le taux de césarienne à 4.7%; le taux d'infection du site opératoire après césarienne était de 2.41%; le taux de contre-référence était nul; le taux d'occupation des lits était de 105%; et le taux de satisfaction des clients externes à 46.12%. La prévention des infections et la gestion des déchets biomédicaux n’étaient pas satisfaisantes. Les représentants de la communauté dans le comité de gestion de l'hôpital ne connaissaient pas leurs attributions et n’étaient pas associés au processus de préparation des sessions statutaires. Les documents administratifs qui devaient porter la signature du président du CG/HZC n’étaient pas mis à jour. L'Hôpital de Zone de Comè avait plusieurs relations avec les autres acteurs de développement. Leurs domaines de partenariat étaient axés sur le renforcement institutionnel. Ces relations avec les PTF n’étaient pas toujours formalisées à l'aide d'un document type convention ou contrat de prestation. Les interventions de ces partenaires aussi bien techniques que financiers se faisaient suivant leurs domaines privilégiés ou à la demande de l'HZC. La démarche d'assurance qualité des soins n’était pas effective. Les directives d'exemptions et de gratuité ciblée des soins étaient appliquées. Il n'y avait pas d'alternative au paiement direct des prestations par les ménages. Il n'existait pas de plan de formation du personnel, ni de processus d'amélioration continue de la qualité des prestations à l'HZC. L'analyse de la performance de l'HZC a rapporté après la cotation analytique la qualité à 35.4%, l’équité à 50% et la pérennité à 11.1% (Figure 2). L'intégration de la cotation temporelle a permis de juger les niveaux de qualité et d’équité faible et le niveau de pérennité très faible. La performance de l'hôpital de la zone sanitaire de Comè a été jugée très faible au 1er semestre 2013.


[Performance of a zonal hospital in Benin: an example of evaluation model].

Ahanhanzo YG, Ouédraogo LS, Saizonou J - Pan Afr Med J (2014)

Degré de satisfaction des critères de la performance de l'HZC au 1er semestre 2013
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
Show All Figures
getmorefigures.php?uid=PMC4230223&req=5

Figure 0002: Degré de satisfaction des critères de la performance de l'HZC au 1er semestre 2013
Mentions: Toutes les instances de l'HZC n’étaient pas mises en place, les actes administratifs n’étaient pas conformes aux textes en vigueur et seuls le conseil de gestion de l'hôpital et le comité de direction fonctionnaient. Le taux d'autofinancement était 23.26% et la mise en œuvre des directives d'exemption et de gratuité des prestations n’étaient pas permanente. Les différentes catégories professionnelles n’étaient pas aux normes et leur gestion souffrait de l'absence d'outils. De nombreuses ruptures des produits pharmaceutiques, des consommables médicaux, les produits sanguins et dérivés ont été enregistrées durant le 1er semestre 2013. L'absence de contre références et d'activités de prévention vaccinale, ainsi que la non réalisation d'activités de recherche étaient les principales insuffisances du paquet complémentaire d'activités. Le développement du système d'information sanitaire était faible en particulier lié aux insuffisances de la production, diffusion et utilisation de l'information sanitaire. Les principaux indicateurs hospitaliers étaient: la proportion de femmes enceintes infectées par le VIH recevant une prophylaxie antirétrovirale complète pour réduire la transmission mère-enfant à 100%; le taux de césarienne à 4.7%; le taux d'infection du site opératoire après césarienne était de 2.41%; le taux de contre-référence était nul; le taux d'occupation des lits était de 105%; et le taux de satisfaction des clients externes à 46.12%. La prévention des infections et la gestion des déchets biomédicaux n’étaient pas satisfaisantes. Les représentants de la communauté dans le comité de gestion de l'hôpital ne connaissaient pas leurs attributions et n’étaient pas associés au processus de préparation des sessions statutaires. Les documents administratifs qui devaient porter la signature du président du CG/HZC n’étaient pas mis à jour. L'Hôpital de Zone de Comè avait plusieurs relations avec les autres acteurs de développement. Leurs domaines de partenariat étaient axés sur le renforcement institutionnel. Ces relations avec les PTF n’étaient pas toujours formalisées à l'aide d'un document type convention ou contrat de prestation. Les interventions de ces partenaires aussi bien techniques que financiers se faisaient suivant leurs domaines privilégiés ou à la demande de l'HZC. La démarche d'assurance qualité des soins n’était pas effective. Les directives d'exemptions et de gratuité ciblée des soins étaient appliquées. Il n'y avait pas d'alternative au paiement direct des prestations par les ménages. Il n'existait pas de plan de formation du personnel, ni de processus d'amélioration continue de la qualité des prestations à l'HZC. L'analyse de la performance de l'HZC a rapporté après la cotation analytique la qualité à 35.4%, l’équité à 50% et la pérennité à 11.1% (Figure 2). L'intégration de la cotation temporelle a permis de juger les niveaux de qualité et d’équité faible et le niveau de pérennité très faible. La performance de l'hôpital de la zone sanitaire de Comè a été jugée très faible au 1er semestre 2013.

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Institut Régional de Santé Publique, Ouidah, Benin, BP 384 Ouidah, Bénin.

ABSTRACT

Introduction: Premier niveau de référence de la pyramide sanitaire du Bénin, les hôpitaux de zone sanitaire s'acquittent de leurs missions dans un contexte difficile. L'objectif de la présente étude a été d’évaluer la performance de l'hôpital de la zone sanitaire de Comè en 2013.

Méthodes: L’étude était transversale, descriptive et évaluative. Les services retenus ont été sélectionnés par choix raisonné du fait de leur contribution au paquet d'activités de l'hôpital. Les clients externes et internes ont été sélectionnés par commodité. Les membres du conseil de gestion de l'hôpital de zone, les responsables d'organisation à base communautaire, les partenaires techniques et financiers ainsi que des chefs d'arrondissement ont été sélectionné par choix raisonné. La performance de l'hôpital a été mesurée à travers trois critères que sont la qualité des prestations, leur équité d'accès et leur pérennité. L'analyse des données a été faite sur la base de critères en utilisant une cotation analytique puis temporelle.

Résultats: La performance de l'hôpital de la zone sanitaire de Comè était très faible au premier semestre 2013 avec une qualité des prestations cotée à 35%, une équité d'accès cotée à 50% et une pérennité des actions cotée à 11%. Seul le niveau d'application de la fonction gouvernance était moyen. La méconnaissance des attributions des représentants de la communauté dans les instances de l'hôpital a constitué une limite à leur implication dans l'exercice des fonctions de l'hôpital. Les partenaires techniques et financiers ont participé au renforcement institutionnel de l'hôpital en termes d'amélioration du plateau technique.

Conclusion: L'application des fonctions de l'hôpital et une meilleure implication de la communauté ainsi que des partenaires contribueront à l'amélioration de la performance de l'hôpital de la zone sanitaire de Comè.

Show MeSH