Limits...
[Epidemiological, clinical and therapeutic aspects of otitis externa: about 801 cases].

Bathokedeou A, Essobozou P, Akouda P, Essohanam B, Eyawelohn K - Pan Afr Med J (2014)

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Service ORL et CCF du CHU Tokoin, Togo.

ABSTRACT

É: L'objectif de ce travail etait de déterminer l’épidémiologie, la clinique et la thérapeutique des otites externes (OE). Il s'agissait d'une tude rétrospective d'une année menée du 1er janvier au 31 décembre 2006 dans le service ORL du CHU-Tokoin. Huit cent un cas d'otite externe (OE) soit 11,9% des consultations étaient recensés. Le sexe féminin représentait 476 cas (59,42%). Le sex ratio était de 0,68. L’âge moyen des patients était de 25,4 ans avec des extrêmes de 05 mois et 81 ans. La tranche d’âge de 0-15 ans était la plus fréquente avec 360 cas (45%). L'allergie dans 74 cas (60,66%), la lésion de grattage dans 24 cas (19,67%), les corps étrangers du conduit auditif externe dans 18 cas (14,75%) et la natation dans 6 cas (4,92%) étaient les facteurs favorisants. L'otalgie dans 638 cas (79,65%) était le symptôme le plus fréquent. Les différentes formes cliniques des otites externes se répartissaient comme suit: otite externe diffuse dans 612 cas (76,40%), furoncle du CAE 126 dans cas (15,73%), otomycose dans 58 cas (7,24%), zona du conduit auditif externe dans 3 cas (0,37%) et otite externe nécrosante dans 2 cas (0,25%). Les gouttes auriculaires étaient administrées à tous les patients. L’évolution avait noté 799 patients (99,75%) guéris sans complication, un cas de décès et un cas de guérison avec séquelle. Traitée correctement, l'otite externe guérit sans complication. Son éviction passe par une sensibilisation des populations sur l'entretien du conduit auditif externe.

Show MeSH
Paralysie faciale périphérique droite
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
getmorefigures.php?uid=PMC4219809&req=5

Figure 0002: Paralysie faciale périphérique droite

Mentions: L’évolution était marquée par le décès du patient qui présentait une otite externe nécrosante qui n’était pas sous ARV au deuxième jour d'hospitalisation, un cas de séquelle à type de paralysie faciale périphérique associée à une sténose du CAE noté chez la deuxième otite externe nécrosante (Figure 1, Figure 2). Tous les autres patients avaient guéri sous ces traitements. Huit patients (1%) avaient récidivé au cours de la même année.


[Epidemiological, clinical and therapeutic aspects of otitis externa: about 801 cases].

Bathokedeou A, Essobozou P, Akouda P, Essohanam B, Eyawelohn K - Pan Afr Med J (2014)

Paralysie faciale périphérique droite
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
Show All Figures
getmorefigures.php?uid=PMC4219809&req=5

Figure 0002: Paralysie faciale périphérique droite
Mentions: L’évolution était marquée par le décès du patient qui présentait une otite externe nécrosante qui n’était pas sous ARV au deuxième jour d'hospitalisation, un cas de séquelle à type de paralysie faciale périphérique associée à une sténose du CAE noté chez la deuxième otite externe nécrosante (Figure 1, Figure 2). Tous les autres patients avaient guéri sous ces traitements. Huit patients (1%) avaient récidivé au cours de la même année.

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Service ORL et CCF du CHU Tokoin, Togo.

ABSTRACT

É: L'objectif de ce travail etait de déterminer l’épidémiologie, la clinique et la thérapeutique des otites externes (OE). Il s'agissait d'une tude rétrospective d'une année menée du 1er janvier au 31 décembre 2006 dans le service ORL du CHU-Tokoin. Huit cent un cas d'otite externe (OE) soit 11,9% des consultations étaient recensés. Le sexe féminin représentait 476 cas (59,42%). Le sex ratio était de 0,68. L’âge moyen des patients était de 25,4 ans avec des extrêmes de 05 mois et 81 ans. La tranche d’âge de 0-15 ans était la plus fréquente avec 360 cas (45%). L'allergie dans 74 cas (60,66%), la lésion de grattage dans 24 cas (19,67%), les corps étrangers du conduit auditif externe dans 18 cas (14,75%) et la natation dans 6 cas (4,92%) étaient les facteurs favorisants. L'otalgie dans 638 cas (79,65%) était le symptôme le plus fréquent. Les différentes formes cliniques des otites externes se répartissaient comme suit: otite externe diffuse dans 612 cas (76,40%), furoncle du CAE 126 dans cas (15,73%), otomycose dans 58 cas (7,24%), zona du conduit auditif externe dans 3 cas (0,37%) et otite externe nécrosante dans 2 cas (0,25%). Les gouttes auriculaires étaient administrées à tous les patients. L’évolution avait noté 799 patients (99,75%) guéris sans complication, un cas de décès et un cas de guérison avec séquelle. Traitée correctement, l'otite externe guérit sans complication. Son éviction passe par une sensibilisation des populations sur l'entretien du conduit auditif externe.

Show MeSH