Limits...
[Cutaneous mesenchymal tumors: about 121 cases].

Hazmiri FE, Fakhri A, Rais H, Akhdari N, Amal S, Belaabidia B - Pan Afr Med J (2014)

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Service d'anatomie pathologique, CHU Mohammed VI Marrakech, Maroc.

ABSTRACT

Les tumeurs conjonctives cutanées sont des tumeurs dermiques et/ou hypodermiques relativement fréquentes. Elles sont dominées par les tumeurs bénignes. A travers une série de 121 cas, nous avons étudié le profil épidémiologique, anatomopathologique et évolutif de ces tumeurs. C'est une étude rétrospective réalisée au service d'anatomie pathologique du CHU Mohammed VI de Marrakech entre 2004 et 2012. Il s'agit de 121 patients. La moyenne d’âge était de 36 ans (1-80ans). Le sex-ratio H/F était de 1,12. La tumeur avait un aspect nodulaire dans 90% des cas. Le membre inférieur était la localisation la plus fréquente (30,5%). L’étude anatomopathologique a porté sur un matériel biopsique dans 100% des cas. Soixante-neuf pour cent de ces tumeurs étaient bénignes. Elles étaient représentées essentiellement par les tumeurs vasculaires, suivies par les tumeurs fibreuses et fibro-histiocytaires. Trente et un pour cent des tumeurs étaient malignes. Il s'agissait essentiellement de tumeurs fibreuses et fibro-histiocytaires, suivies de tumeurs vasculaires. L’étude immunohistochimique était réalisée dans 2cas. Le traitement chirurgical était entrepris dans 73% des cas. L’évolution était précisée dans 19% des cas avec une évolution favorable dans 13% des cas. Un cas de décès et 2 cas de récidive étaient notés. Les tumeurs conjonctives cutanées bénignes sont de bon pronostic, mais posent un problème majeur de nosologie et de classification. D'autre part, la prise en charge diagnostique et thérapeutique ainsi que l’évaluation pronostique des sarcomes cutanés restent difficiles.

Show MeSH
Répartition des patients selon le diagnostic anatomopathologique
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
getmorefigures.php?uid=PMC4219807&req=5

Figure 0001: Répartition des patients selon le diagnostic anatomopathologique

Mentions: Le diagnostic anatomopathologique est illustré par la Figure 1. Les tumeurs vasculaires étaient les plus fréquentes (35,5%) au même rang que les tumeurs fibreuses et fibro histiocytaires (34,7%). Elles étaient représentées essentiellement par des tumeurs bénignes (Tableau 1).


[Cutaneous mesenchymal tumors: about 121 cases].

Hazmiri FE, Fakhri A, Rais H, Akhdari N, Amal S, Belaabidia B - Pan Afr Med J (2014)

Répartition des patients selon le diagnostic anatomopathologique
© Copyright Policy - open-access
Related In: Results  -  Collection

License
Show All Figures
getmorefigures.php?uid=PMC4219807&req=5

Figure 0001: Répartition des patients selon le diagnostic anatomopathologique
Mentions: Le diagnostic anatomopathologique est illustré par la Figure 1. Les tumeurs vasculaires étaient les plus fréquentes (35,5%) au même rang que les tumeurs fibreuses et fibro histiocytaires (34,7%). Elles étaient représentées essentiellement par des tumeurs bénignes (Tableau 1).

View Article: PubMed Central - PubMed

Affiliation: Service d'anatomie pathologique, CHU Mohammed VI Marrakech, Maroc.

ABSTRACT

Les tumeurs conjonctives cutanées sont des tumeurs dermiques et/ou hypodermiques relativement fréquentes. Elles sont dominées par les tumeurs bénignes. A travers une série de 121 cas, nous avons étudié le profil épidémiologique, anatomopathologique et évolutif de ces tumeurs. C'est une étude rétrospective réalisée au service d'anatomie pathologique du CHU Mohammed VI de Marrakech entre 2004 et 2012. Il s'agit de 121 patients. La moyenne d’âge était de 36 ans (1-80ans). Le sex-ratio H/F était de 1,12. La tumeur avait un aspect nodulaire dans 90% des cas. Le membre inférieur était la localisation la plus fréquente (30,5%). L’étude anatomopathologique a porté sur un matériel biopsique dans 100% des cas. Soixante-neuf pour cent de ces tumeurs étaient bénignes. Elles étaient représentées essentiellement par les tumeurs vasculaires, suivies par les tumeurs fibreuses et fibro-histiocytaires. Trente et un pour cent des tumeurs étaient malignes. Il s'agissait essentiellement de tumeurs fibreuses et fibro-histiocytaires, suivies de tumeurs vasculaires. L’étude immunohistochimique était réalisée dans 2cas. Le traitement chirurgical était entrepris dans 73% des cas. L’évolution était précisée dans 19% des cas avec une évolution favorable dans 13% des cas. Un cas de décès et 2 cas de récidive étaient notés. Les tumeurs conjonctives cutanées bénignes sont de bon pronostic, mais posent un problème majeur de nosologie et de classification. D'autre part, la prise en charge diagnostique et thérapeutique ainsi que l’évaluation pronostique des sarcomes cutanés restent difficiles.

Show MeSH